Eco Congo

Construisons ensemble le Congo de demain

Vous êtes ici

Articles soutenus par Ministère de l'Agriculture et du Développement rural (RDC)

21 - 30 de 42
Auteur(s): 

Comment favoriser l’investissement privé souhaité en harmonie avec le monde paysan ?

Garantir des transactions honnêtes entre petits et grands producteurs est une des clés fondamentales du développement de la RDC et de l’investissement agricole. En effet, compte tenu de la petitesse du budget de l’État, le développement de l’agriculture passera par le secteur privé. Dans nombre de spéculations, la collaboration entre investisseurs et main d’œuvre locale, est profitable aux deux parties.

Auteur(s): 

Précision sur les relations des CARG avec les grands bailleurs où ils sont implantés.

Le bailleur ne finance pas directement un CARG par jetons de présence et autres (sinon le CARG perdrait sa neutralité), mais il faut que des prestations du CARG soient rémunérées. Comment ?

Résumé de l’allocution de Son Excellence monsieur le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, argumentaire sur la Commission Provinciale Routière par SE Monsieur le Ministre Jean Chrysostome Vahamuiti.

Depuis juin 2011, la RDC a instauré des mesures de protection du patrimoine routier national. Il est maintenant impératif de compléter ce dispositif pour la mise en place d’un organe de concertation au niveau provincial.

La peste porcine africaine constitue un véritable fléau. Les risques de perdre tout le cheptel sont tellement élevés que l’intérêt pour ce type d’élevage s’en ressent en Afrique Centrale.

Présentation de la maladie, ses symptômes, son diagnostic et les mesures à adopter pour lutter contre l’infection en absence de vaccin et de traitement efficace.

Éléments d’anatomie, de physiologie, comportements et croissance.

Pour les lecteurs non-avertis, il est nécessaire de leur fournir une brève description du porc. Celle-ci consiste en une description anatomique suivie de quelques éléments de physiologie.

Quatre races de porcs peuvent être considérées comme étant les plus intéressantes pour la R.D.C. Ce sont par ailleurs les races qui ont été généralement importées comme « amélioratrices ».

Comparativement, les performances du porc de race locale sont assez médiocres : il a bien sa place au village, où il subvient en grande partie à ses propres besoins, mais n’est pas adapté à l’élevage péri-urbain. Présentation du large-white, du piétrain, du landrace et du duroc, races importées, et des races rustiques des pays tropicaux.

Voici quelques délicieuses recettes à base de porc.

I. Le roulé de pâtes fraîches aux fines escalopes de porc et aux pousses d’épinard, le coulis de tomate aux champignons des prés.
II. Le gâteau de boudin noir aux échalotes confites au vinaigre de cidre et les pommes de Hesbaye poêlées au curry léger.
III. Porc au pondu (feuille de manioc).

En RDC, le porc, mangeur exigeant, est en compétition avec l’homme. Explication du problème et essai de réponse.

Pour donner un ordre de grandeur, disons qu’il faut environ 400 kg d’aliment pour produire un porc industriel de 100kg. Le porc villageois ne demande pas tout cela et trouve lui-même sa nourriture autour du village, mais ce sytème peu coûteux est également peu productif. Analyse des comportements des éleveurs et pistes pour une meilleure production.

Dans le contexte de la relance des productions d’élevage et agricoles à Kinshasa, l’action est dans un premier temps concentrée sur l’élevage d’animaux à cycle court, dont la volaille et le porc.

Voici une présentation complète du programme d’intervention actuel du CAVTK (Centre Agronomique et Vétérinaire Tropical de Kinshasa), des actions déjà en cours et prévues dans la filière porc et en général, ainsi que du projet d’élevage des animaux à cycle court à Kinshasa.

Pages