Eco Congo

Construisons ensemble le Congo de demain

Vous êtes ici

Articles soutenus par CTB RD CONGO

11 - 20 de 21

La nouvelle constitution de la RDC prévoit le transfert d’une partie du pouvoir vers les provinces. Cette mesure diminue le pouvoir centralisé de Kinshasa.

Cette décentralisation est néanmoins attendue depuis des décennies et est nécessaire pour ouvrir la porte à un développement régional basé sur les potentialités et les spécificités de chaque région.

La RDC est maintenant dotée d’institutions démocratiques et d’un président élu au suffrage universel. Prochaine étape : sensibiliser la population à son rôle de citoyen.

La bonne gouvernance et la décentralisation peuvent aider à reconstruire la société de la RDC. Néanmoins, une société ne se reconstruit pas sans la participation de tous : il s’agit d’un vaste chantier pour lequel tous doivent travailler ensemble.

Triste paradoxe : la population de RDC ne mange pas à sa faim alors que le pays pourrait nourrir toute sa population. En cause : le sous-exploitation de potentiel agricole.

Le vieillissement prématuré des agriculteurs, la difficulté de vendre au juste prix et l’exode rural n’aident pas à augmenter la production. Une solution proposée : la professionnalisation du secteur.

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) concernent tous les pays en voie de développement et auraient du être atteints d’ici 2015. Mais depuis la crise alimentaire de 2008, la pauvreté ne cesse d’augmenter.

Dans les années 1950, la découverte d’un site archéologique le long du lac Edouard se révèle être d’une importance majeure pour la connaissance des occupations humaines du Paléolithique en Afrique.

Une grande densité d’objets démontre une occupation assez continue de la zone: harpons en os, ossements humains, outils divers… et le « bâton d’Ishango », preuve de connaissances mathématiques déjà très avancées.

Planter un arbre fruitier, fabriquer son propre compost ou élever des cochons d’Inde : rien de plus facile !

Transforme ton école en laboratoire du futur !
À ton échelle, tu peux aussi changer les choses !

Auteur(s): 

Comment favoriser l’investissement privé souhaité en harmonie avec le monde paysan ?

Garantir des transactions honnêtes entre petits et grands producteurs est une des clés fondamentales du développement de la RDC et de l’investissement agricole. En effet, compte tenu de la petitesse du budget de l’État, le développement de l’agriculture passera par le secteur privé. Dans nombre de spéculations, la collaboration entre investisseurs et main d’œuvre locale, est profitable aux deux parties.

Auteur(s): 

Précision sur les relations des CARG avec les grands bailleurs où ils sont implantés.

Le bailleur ne finance pas directement un CARG par jetons de présence et autres (sinon le CARG perdrait sa neutralité), mais il faut que des prestations du CARG soient rémunérées. Comment ?

Résumé de l’allocution de Son Excellence monsieur le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, argumentaire sur la Commission Provinciale Routière par SE Monsieur le Ministre Jean Chrysostome Vahamuiti.

Depuis juin 2011, la RDC a instauré des mesures de protection du patrimoine routier national. Il est maintenant impératif de compléter ce dispositif pour la mise en place d’un organe de concertation au niveau provincial.

Pour la culture du cacao, la RD Congo dispose d’une surface cultivable 6 x supérieure à celle de la côte d’Ivoire, premier producteur et exportateur mondial de cacao.

La croissance à moyen terme de la consommation mondiale de cacao est projetée à 3 % par an, avec de nouveaux marchés qui découvrent le chocolat. Pour les États africains de l’ouest, soutenir l’industrie du cacao est dorénavant une priorité économique. Les aides à la production se multiplient. Le moment est venu, pour la RDC, d’entrer dans la danse. Les perspectives de développement semblent extrêmement favorables.

Pages