Eco Congo

Construisons ensemble le Congo de demain

Vous êtes ici

Articles soutenus par Alliance AgriCongo

21 - 26 de 26
Auteur(s): 
Partenaires: 

Début novembre 2010, les leaders paysans du Nord et du Sud-Kivu se sont réunis avec leurs collègues rwandais et burundais à Kibuye (Rwanda) afin de réfléchir ensemble à leur fonction de dirigeant.

Dans le cadre de la brochure Changer l’agriculture congolaise en faveur des familles paysannes, quelques leaders paysans du Nord-Kivu se sont retrouvés à Butembo pour faire le point sur la suite réservée à l’atelier de Kibuye.
Les objectifs de cet atelier : capitaliser les acquis de Kibuye, faire le point sur les suites à donner et connaître le revers de la médaille.

Auteur(s): 
Partenaires: 

Si la récolte du producteur agricole est mal rémunérée, c’est souvent dû au fait que tous les producteurs récoltent et vendent au même moment. L’abondance des produits sur le marché provoque la chute du prix d’achat chez les commerçants. Le phénomène peut être pire encore lorsqu’il s’agit d’un produit périssable (fruits et légumes) et que le producteur n’a pas d’autre choix que de vendre immédiatement. D’autre part, le produit récolté n’est parfois pas intéressant pour les consommateurs car il nécessite un traitement préalable (céréales).

Auteur(s): 
Partenaires: 

Les informations de marchés sont cruciales pour les choix stratégiques que doivent faire les producteurs lorsqu’ils veulent se professionaliser ou se spécialiser. Or, les voies de communication dont ils disposent sont assez limitées.

Auteur(s): 
Partenaires: 

La production semencière des paysans multiplicateurs est au cœur de nombreux projets, notamment ceux des ONG, de la BAD et de la Coopération belge, qui appuie Appui au Secteur Semencier.

Table ronde sur le PDDAA en RDC
Kinshasa, le 17 mars 2011

Déclaration d’engagement des partenaires techniques et financiers

Auteur(s): 
Partenaires: 

Longtemps, le rôle de la femme paysanne a été négligé, et les handicaps auxquels elle doit faire face sont nombreux. Les choses commencent à changer, avant tout grâce à la détermination des femmes elles-mêmes.

Les femmes paysannes congolaises assurent la production agricole vivrière et la transforment pour la donner une valeur ajoutée. Toutes les enquêtes le confirment. Ce sont elles qui font vivre la société congolaise. Quand bien même le père occupe une fonction salariée si souvent mal payée, c’est encore la femme qui l’aide et qui assure la survie du ménage.

Pages