Eco Congo

Construisons ensemble le Congo de demain

Vous êtes ici

11 - 20 de 211 résultats
Partenaires: 

TRIMESTRIEL D’INFORMATIONS AGRICOLES, DU MONDE RURAL ET DE L’ENVIRONNEMENT
CINQUIEME ANNEE-N°22- AVRIL 2013- EDITEUR : BAUDOUIN HAMULI - DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : JEAN-BAPTISTE LUBAMBA

Partenaires: 

TRIMESTRIEL D’INFORMATIONS AGRICOLES, DU MONDE RURAL ET DE L’ENVIRONNEMENT
CINQUIEME ANNEE-N°25-NOVEMBRE 2013- EDITEUR : BAUDOUIN HAMULI - DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : JEAN-BAPTISTE LUBAMBA

Partenaires: 

TRIMESTRIEL D’INFORMATIONS AGRICOLES, DU MONDE RURAL ET DE L’ENVIRONNEMENT
CINQUIEME ANNEE-N°23 JUIN 2013- EDITEUR : BAUDOUIN HAMULI - DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : JEAN-BAPTISTE LUBAMBA

La biodiversité est source de vie, de culture, de symboles, d’émotion et d’émerveillement. Elle est un patrimoine dont nous avons hérité et que nous devons transmettre à nos enfants.

Sauvegarder pour mieux vivre, c’est possible. Informer et sensibiliser la jeunesse aux trésors naturels et culturels est un défi majeur pour notre pays.

Pour la planète comme pour la RDC, il est impératif de nous tourner vers des énergies renouvelables et propres.

Les gisements de charbon, pétrole, gaz et uranium sont limités et polluants. D’autres énergies comme celles du soleil, du vent ou des marées sont inépuisables et ne produisent pas de gaz à effet de serre. À l’avenir, lesquelles sont à privilégier en RDC ?

Auteur(s): 
Partenaires: 

Dans cet entretien, M. Mamadou Cissokho nous fait découvrir quelques messages clés de son nouveau roman « Dieu n’est pas un paysan » qui raconte l’histoire du mouvement paysan ouest-africain et l’expérience des organisations paysannes depuis l’indépendance.

Avenir des jeunes, négociation de l’Accord de partenariat économique (APE), question foncière, intégration régionale, limites du système de l’aide… M. Cissokho nous livre ici sa vision de la société, ses craintes et ses espoirs.

Aujourd’hui, la RDC reste certainement l’un des pays les plus beaux et diversifiés du monde. Mais elle est aussi classée parmi les pays à haut risque. Elle doit donc relever le défi et offrir sécurité et circuits touristiques accessibles au public.

La RDC peut se distinguer par un tourisme vert, respectueux de la nature et des hommes. L’écotourisme permettrait d’impliquer durablement les populations, s’inscrit comme facteur de développement durable et pourrait même être un moyen de réduire la déforestation. Exemples de Madagascar et de l’Amazonie, et analyse en RDC.

Les scientifiques s’accordent à qualifier l’Afrique de berceau de l’humanité. Nos ancêtres ont su protéger et gérer leur patrimoine naturel et culturel : pourquoi ne pourrions-nous pas gérer le nôtre et en faire le ciment de notre identité culturelle ?

Nos valeurs, comme gérer, respecter, transmettre, se retrouvent dans nos arts, par exemple dans les objets ethnographiques. C’est également le cas de l’agriculture, une longue tradition du néolithique à nos jours. Découvrez-en quelques exemples.

Depuis 1990, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) mesure le degré du développement humain des différents pays ; pour ce faire, il utilise des indicateurs socio-économiques : le PIB et l’IDH.

Le PIB (Produit Intérieur Brut) ou le PIB par habitant est un indicateur qui mesure le poids économique et fournit des informations sur le niveau de vie moyen du pays.
L’IDH (Indicateur de Développement Humain) mesure le niveau de développement des pays, en intégrant des données plus qualitatives.

Quel sera l’impact du réchauffement climatique sur la planète et comment réagir ?

Si la RDC préserve sa forêt et lutte contre l’érosion des sols, elle sera peu touchée par le réchauffement et pourra devenir l’un des plus grands pays agricoles de la planète. Quelles conditions faut-il respecter ?

Pages