Eco Congo

Construisons ensemble le Congo de demain
61 - 70 de 84

La ferme expérimentale de l’Université de Liège est le berceau de la sélection du Porc Piétrain Stress Négatif ou Piétrain Réhal-Nn.

L’intérêt de cette « nouvelle race » est sa résistance au stress. Croiser avec le Piétrain verrat est gage d’amélioration : au niveau de la qualité de la carcasse, de la proportion de morceaux nobles, du pourcentage de viande ou encore du classement commercial.

Auteur(s): 
Partenaires: 

Paluku Mivimba et Donatien Malonda avaient abandonné leurs travaux agricoles pour aller plaidoyer durant 6 semaines, au nom de leurs collègues paysans, au Parlement National pour l’adoption du fameux « Code agricole », devenu « Loi fondamentale agricole ».

Ils rentrèrent chez eux le 16 janvier dernier, fatigués mais aussi satisfaits et optimistes. Une étape de plus avait été franchie : la commission environnementale du Parlement a en effet, examiné le projet de loi, et a présenté son rapport à l’Assemblée nationale, proposant l’adoption du projet de loi.

Auteur(s): 
Partenaires: 

Le Guichet d’Économie locale du Sud-Kivu est le fruit d’une collaboration et synergie initiée en 2003 entre les ONGI Louvain Développement et Groupe ONE. Il s’agit de la mise en place d’une stratégie d’action nouvelle, innovante et pertinente au profit des entrepreneurs et d’un développement économique durable de la Province du Sud-Kivu.

Auteur(s): 
Partenaires: 

Début novembre 2010, les leaders paysans du Nord et du Sud-Kivu se sont réunis avec leurs collègues rwandais et burundais à Kibuye (Rwanda) afin de réfléchir ensemble à leur fonction de dirigeant.

Dans le cadre de la brochure Changer l’agriculture congolaise en faveur des familles paysannes, quelques leaders paysans du Nord-Kivu se sont retrouvés à Butembo pour faire le point sur la suite réservée à l’atelier de Kibuye.
Les objectifs de cet atelier : capitaliser les acquis de Kibuye, faire le point sur les suites à donner et connaître le revers de la médaille.

Auteur(s): 
Partenaires: 

Si la récolte du producteur agricole est mal rémunérée, c’est souvent dû au fait que tous les producteurs récoltent et vendent au même moment. L’abondance des produits sur le marché provoque la chute du prix d’achat chez les commerçants. Le phénomène peut être pire encore lorsqu’il s’agit d’un produit périssable (fruits et légumes) et que le producteur n’a pas d’autre choix que de vendre immédiatement. D’autre part, le produit récolté n’est parfois pas intéressant pour les consommateurs car il nécessite un traitement préalable (céréales).

Auteur(s): 
Partenaires: 

Les informations de marchés sont cruciales pour les choix stratégiques que doivent faire les producteurs lorsqu’ils veulent se professionaliser ou se spécialiser. Or, les voies de communication dont ils disposent sont assez limitées.

Auteur(s): 

État des lieux de la production porcine au Vietnam.

Aperçu de l’alimentation, du système VAC, de la pathologie, de l’installation et des races courants.

Auteur(s): 
Partenaires: 

Longtemps, le rôle de la femme paysanne a été négligé, et les handicaps auxquels elle doit faire face sont nombreux. Les choses commencent à changer, avant tout grâce à la détermination des femmes elles-mêmes.

Les femmes paysannes congolaises assurent la production agricole vivrière et la transforment pour la donner une valeur ajoutée. Toutes les enquêtes le confirment. Ce sont elles qui font vivre la société congolaise. Quand bien même le père occupe une fonction salariée si souvent mal payée, c’est encore la femme qui l’aide et qui assure la survie du ménage.

Face à la crise de la vache folle, l’Union Européenne a suspendu l’utilisation des farines animales pour l’ensemble des animaux d’élevage. Cette interdiction amène des répercussions importantes sur les marchés des matières premières et de l’alimentation du bétail, augmente les besoins en soja et pousse son prix à la hausse pendant que les récoltes européennes ne peuvent combler les besoins supplémentaires.

Partenaires: 

Les paysans du Nord et du Sud-Kivu plaident pour la reconnaissance des documents délivrés par les autorités coutumières.

L’un des moyens de sécuriser les terres de l’agriculture familiale.

Pages