Eco Congo

Construisons ensemble le Congo de demain
41 - 50 de 84
Auteur(s): 
Partenaires: 

En élaborant le Code agricole, le gouvernement congolais affiche l’ambition de se doter de moyens pour relancer l’agriculture, la pêche et l’élevage. Est-ce une course d’obstacles qui attend les autorités congolaises ? Ou disposent-elles de certains atouts ?

« La nouvelle politique agricole de la RDC a l’avantage d’avoir bénéficié, pour son élaboration, de la participation d’un large éventail de partenaires du secteurs ». Le grand challenge du gouvernement sera de tenir ses engagements malgré le changement constant de ministres et de visions propres.

Auteur(s): 

Comment favoriser l’investissement privé souhaité en harmonie avec le monde paysan ?

Garantir des transactions honnêtes entre petits et grands producteurs est une des clés fondamentales du développement de la RDC et de l’investissement agricole. En effet, compte tenu de la petitesse du budget de l’État, le développement de l’agriculture passera par le secteur privé. Dans nombre de spéculations, la collaboration entre investisseurs et main d’œuvre locale, est profitable aux deux parties.

Le tourisme est le premier secteur économique de l’économie mondiale, devant le secteur pétrolier et l’industrie automobile. Ses recettes s’élèvent à 2 milliard € par jour ! Et en RD Congo ?

Diversifiée et dotée de paysages magnifiques, la RDC a des atouts majeurs pour séduire. Mais ceux-ci ne sont pas mis en valeur, d’où l’absence de touristes. Réflexion sur le type de tourisme à développer, les moyens à mettre en œuvre et les dérives à éviter.

Auteur(s): 

Précision sur les relations des CARG avec les grands bailleurs où ils sont implantés.

Le bailleur ne finance pas directement un CARG par jetons de présence et autres (sinon le CARG perdrait sa neutralité), mais il faut que des prestations du CARG soient rémunérées. Comment ?

Partenaires: 

La mécanisation constitue l’une des pistes retenues par ceux qui ont la charge de piloter le secteur agricole en RDC. Les espaces cultivables étant immenses, la force humaine ne peut pas, à elle seule, permettre d’atteindre des objectifs ambitieux, estime-t-on.

Mais gare à ne pas reproduire les erreurs du passé ! Des études préalables auraient sans doute été nécessaires : pour être efficace, la mécanisation doit se soumettre à des étapes contraignantes identifiées et classifiées.

Partenaires: 

Le champ école paysan est un groupe de 20 à 25 apprenant(e)s se réunissant pour suivre, une fois par semaine et le temps d’une campagne hivernale, une formation de culture d’une parcelle.

L’objectif : via l’observation, l’identification de potentialités et contraintes et l’expérimentation de solutions, faciliter l’apprentissage et l’intégration de nouvelles techniques, tout en tenant compte des capacités et ressources disponibles des producteurs.

Fiche d’information : Niger, mars 2012

La peste porcine africaine constitue un véritable fléau. Les risques de perdre tout le cheptel sont tellement élevés que l’intérêt pour ce type d’élevage s’en ressent en Afrique Centrale.

Présentation de la maladie, ses symptômes, son diagnostic et les mesures à adopter pour lutter contre l’infection en absence de vaccin et de traitement efficace.

Éléments d’anatomie, de physiologie, comportements et croissance.

Pour les lecteurs non-avertis, il est nécessaire de leur fournir une brève description du porc. Celle-ci consiste en une description anatomique suivie de quelques éléments de physiologie.

Quatre races de porcs peuvent être considérées comme étant les plus intéressantes pour la R.D.C. Ce sont par ailleurs les races qui ont été généralement importées comme « amélioratrices ».

Comparativement, les performances du porc de race locale sont assez médiocres : il a bien sa place au village, où il subvient en grande partie à ses propres besoins, mais n’est pas adapté à l’élevage péri-urbain. Présentation du large-white, du piétrain, du landrace et du duroc, races importées, et des races rustiques des pays tropicaux.

Pages