Eco Congo

Construisons ensemble le Congo de demain
11 - 20 de 45

Pour le développement durable de la RDC, certaines actions sont à privilégier.

Voici huit pistes, des infrastructures aux biocarburants, en passant par l’agriculture et le recyclage.

Ils mettent entre 100 et 450 à se dégrader ! Les sachets, jetés n’importe où, ont des conséquences désastreuses sur la vie de tous les jours.

La solution ? Le recyclage, et les alternatives écologiques.

Partenaires: 

Payer des ménages ruraux à leur coût d’opportunité pour le renoncement aux pratiques destructrices de l’écosystème forestier pour être effectifs et pérennes, est un engagement qui suppose une reconnaissance de la tenure foncière/forestière des communautés locales.

Les ménages ruraux sont les principaux agents de la déforestation en RDC, une bonne raison de les intégrer aux mesures engagées dans le cadre de la REDD. Mais il faut que les investissements permettent effectivement la mise en place d’alternatives durables.

Auteur(s): 
Partenaires: 

L’approche adoptée pour la gestion du foncier en milieu rural se fonde sur les expériences réussies en Afrique et repose ainsi sur deux piliers :
1. La décentralisation de la gestion foncière, à travers la mise en place d’une administration de proximité financièrement autonome et pérenne.
2. La reconnaissance des droits fonciers coutumiers comme principal mode d’accès aux terres.

Auteur(s): 
Partenaires: 

L’objectif global du pilier agriculture de la REDD en RDC est de réduire l’impact de l’agriculture sur la forêt tout en contribuant activement aux objectifs de sécurité alimentaire du pays et à la volonté de faire du secteur agricole un pilier de la croissance économique du pays.

Objectifs globaux et points principaux des piliers habilitants foncier, aménagement du territoire et gouvernance, et des piliers sectoriels forêt - gestion durable, conservation et accroissement des stocks de carbone, démographie, énergie et agriculture.

Réflexion menée sous la direction des experts du Forum des Amis de la terre (FAT), de la Confédération des producteurs agricoles du Congo (CONAPAC), des Ministères du Développement Rural et de l’Agriculture et du Développement Rural, de l’ONG RCN « Justice&Démocratie », et de la coalition « Agricongo » avec SOS FAIM, VREDESEILANDEN.

Réflexion menée sous la direction des experts du Forum des Amis de la terre (FAT), de la Confédération des producteurs agricoles du Congo (CONAPAC), des Ministères du Développement Rural et de l’Agriculture et du Développement Rural, de l’ONG RCN « Justice&Démocratie », et de la coalition « Agricongo » avec SOS FAIM, VREDESEILANDEN.

Réflexion menée sous la direction des experts du Forum des Amis de la terre (FAT), de la Confédération des producteurs agricoles du Congo (CONAPAC), des Ministères du Développement Rural et de l’Agriculture et du Développement Rural, de l’ONG RCN « Justice&Démocratie », et de la coalition « Agricongo » avec SOS FAIM, VREDESEILANDEN.

Réflexion menée sous la direction des experts du Forum des Amis de la terre (FAT), de la Confédération des producteurs agricoles du Congo (CONAPAC), des Ministères du Développement Rural et de l’Agriculture et du Développement Rural, de l’ONG RCN « Justice&Démocratie », et de la coalition « Agricongo » avec SOS FAIM, VREDESEILANDEN.

Réflexion menée sous la direction des experts du Forum des Amis de la terre (FAT), de la Confédération des producteurs agricoles du Congo (CONAPAC), des Ministères du Développement Rural et de l’Agriculture et du Développement Rural, de l’ONG RCN « Justice&Démocratie », et de la coalition « Agricongo » avec SOS FAIM, VREDESEILANDEN.

Pages