Eco Congo

Construisons ensemble le Congo de demain
1 - 8 de 8

Le PARRSA a organisé le 08 août 2014 un atelier de restitution de la mission de recadrage du programme semencier effectuée par le Consultant Expert- Semencier MODY BA dans l’aire du projet.
Les conclusions de cet atelier reflètent l’engagement de chacun des acteurs de la filière semencière à oeuvrer pour la création d’un véritable marché semencier dynamique et de faire de la semence une source de revenu tout en soutenant la professionnalisation des opérateurs semenciers aussi bien au niveau de la production que du contrôle de la qualité et de la certification des semences.

Partenaires: 

Mémorandum de la confédération nationale des producteurs agricoles du Congo (Conapac) au Président de l’Assemblée nationale congolaise.

La CONAPAC s’interroge sur la décision du Gouvernement de réduire l’allocation allouée à l’Agriculture et au Développement durable quand le pays s’est engagé à développer ce pôle. Par ce memorandum, elle s’adresse donc au Président de l’Assemblée nationale pour réclamer une révision du budget.

Auteur(s): 
Partenaires: 

Les mesures de poids et volumes pour les transactions des produits agricoles sont loin d'être uniformes en R.D. Congo. La plupart des denrées disponibles sur les marchés, soit plus de 90% des volumes commercialisés, sont vendus en botte, tas, copal, sac, filet, bidon... Il est rare de voir une vente, au détail ou en gros, se conclure en pesant la marchandise.
EcoCongo envoie ses enquêteurs sur le marché avec une balance, afin de calculer le poids au kilo d’un maximum de produits.

Auteur(s): 
Partenaires: 

Les informations de marchés sont cruciales pour les choix stratégiques que doivent faire les producteurs lorsqu’ils veulent se professionaliser ou se spécialiser. Or, les voies de communication dont ils disposent sont assez limitées.

Auteur(s): 
Partenaires: 

Observatoire économique des marchés

Suivi des prix de six produits agricoles : arachide graine, gingembre, haricot, huile de palme, manioc cossette et oignon bulbe.

Partenaires: 

Parler du marché agricole d’une manière plus globale : comme d’un ensemble dynamique dont tous les partenaires seraient interconnectés. Imaginer ces maillons comme autant de collaborateurs dont les profits dépendraient de ceux des autres. Concevoir l’agriculture comme une chaîne de valeur, c’est ce que propose la revue Défis Sud.

Auteur(s): 
Partenaires: 

Les échanges commerciaux sur le marché mondial s’accélèrent. On constate aussi l’émergence de nouveaux acteurs ainsi que l’intensification des rapports Sud-Sud. Ces caractéristiques peuvent-elles modifier la face de la mondialisation et offrir de nouvelles formes de négociation aux filières agricoles du Sud ?

Partenaires: 

SOS FAIM dit « Stop à la spéculation sur les matières premières agricoles ».
Le slogan « On ne joue pas avec la nourriture ! »