Eco Congo

Construisons ensemble le Congo de demain
71 - 80 de 84
Auteur(s): 
Partenaires: 

Suite aux limites observées dans de nombreuses études économiques, Highlight propose une autre méthodologie.

Pour bien « comprendre le rôle des produits de base dans le développement socioéconomique, il faut une approche méthodologique qui intègre plusieurs indicateurs de développement socio-économique et estime séparément l’effet des produits de base en Afrique Centrale, en Afrique subsaharienne (hors Afrique Centrale) et dans les autres pays en voie de développement (hors Afrique subsaharienne)». Présentation des résultats et recommandations.

Auteur(s): 
Partenaires: 

Étude de cas dans les territoires peuplés du Nord Kivu, là où les organisations paysannes sont (enfin !) parties prenantes dans l’entretien routier. Par Léopold Mumbere, VECO Congo.

Vredeseilanden soutient 4 organisations paysannes dans un programme de réhabilitation de 204 km de routes rurales dans la zone récemment libérée de l’emprise des mayi mayi au Nord Kivu. Le système consiste à appuyer les comités ruraux routiers.

Partenaires: 

Rapport de la commission intensification de l’agriculture vivrière REDD+

L’objectif est de sédentariser les agriculteurs vivriers qui utilisent l’agriculture itinérante sur brulis, d’atteindre 50 % d’agriculteurs sédentarisés en RDC d’ici 2030, d’accroître les rendements agricoles de plus de 100 % (si possible 200 %) sur les terres déjà cultivées ; avec un objectif prioritaire sur le manioc qui représente 70 % de la production agricole.

Auteur(s): 
Partenaires: 

La prise en compte de l’approche genre dans la politique agricole nécessite un changement profond et une transformation dans les normes et les pratiques qui gèrent la société congolaise tout entière.

Partenaires: 

Al Gore et Wangari Maathai nous donnent un signal fort : La Paix et l’Environnement sont deux paramètres liés !
« La paix sur la terre et en RDC dépend de notre capacité à améliorer notre environnement »

Auteur(s): 
Partenaires: 

L’exploitation industrielle de la forêt, des projets de fixation du carbone et autres processus de mise en concession et affectation des terres en RDCrisquent de se faire au détriment des populations.

Auteur(s): 

Le projet de loi fondamentale agricole, a commencé par la rédaction du code agricole, en 2007, en associant des dizaines d’experts du monde paysan et de la FEC, des investisseurs, le Ministère de l’Agriculture et d’autres ministères concernés, les ONG spécialisées.

La République Démocratique du Congo est l’un des rares pays africains à posséder une large gamme d’atouts pour son développement agricole : 80 millions d’hectares de terres arables dont 4 millions irrigables, un potentiel halieutique estimé à 707.000 tonnes de poisson.

Partenaires: 

La recherche scientifique est essentielle aux efforts de reconstruction et de développement du pays :
diffuser les résultats de recherche en veillant à ce qu’ils concourent au développement du pays.

Pages