Eco Congo

Construisons ensemble le Congo de demain
11 - 20 de 115

Quel sera l’impact du réchauffement climatique sur la planète et comment réagir ?

Si la RDC préserve sa forêt et lutte contre l’érosion des sols, elle sera peu touchée par le réchauffement et pourra devenir l’un des plus grands pays agricoles de la planète. Quelles conditions faut-il respecter ?

Partenaires: 

Le deuxième cycle des ateliers thématiques de l’Alliance AgriCongo organisé dans le cadre du projet « Synergie et Complémentarité » a porté sur le thème de « la sécurisation foncière, défis et perspectives ».
Partout, les paysans ont revendiqué plus de terres et ont formulé des recommandations pour ne pas être dépossédé des terres qu’ils occupent.

Les lignes qui suivent proposent un instantané de ce deuxième cycle d’ateliers.

Triste paradoxe : la population de RDC ne mange pas à sa faim alors que le pays pourrait nourrir toute sa population. En cause : le sous-exploitation de potentiel agricole.

Le vieillissement prématuré des agriculteurs, la difficulté de vendre au juste prix et l’exode rural n’aident pas à augmenter la production. Une solution proposée : la professionnalisation du secteur.

Dans les années 1950, la découverte d’un site archéologique le long du lac Edouard se révèle être d’une importance majeure pour la connaissance des occupations humaines du Paléolithique en Afrique.

Une grande densité d’objets démontre une occupation assez continue de la zone: harpons en os, ossements humains, outils divers… et le « bâton d’Ishango », preuve de connaissances mathématiques déjà très avancées.

Partenaires: 

Pourquoi faut-il manger du canard ?

Élevage facile, conditions rustiques, source de revenus supplémentaires, qualité de viande excellente… Le canard a de nombreux points positifs !

Partenaires: 

Quelles différences entre élever des moutons et des chèvres ?

Réponse en dessins.

Sur base d’observations réalisées en Europe, évaluation des résultats qu’on peut espérer en RDC en terme d’élevage porcin.

Voici quelques conseils qui permettront à l’éleveur d’évaluer la rentabilité de son élevage : résultats moyens, calculs du chiffre d’affaire, de la dépense en aliments, paramètres de référence…

Partenaires: 

Des trois types de base distingués à l’origine, les éleveurs ont su créer les 150 races de poules connues actuellement et représentant une extraordinaire diversité.

Cette variabilité concerne aussi bien les critères physiques que les performances de production. Voici un bref historique de l’évolution de la poule, la classification des ses races et les principes de l’hybridation.

Partenaires: 

Plus rustique et moins sensible aux maladies que le poulet, la pintade est une voie de diversification intéressante. Elle n’a pourtant jusqu’à présent fait l’objet que de peu de recherches en milieu tropical. La principale contrainte est la mortalité des jeunes, dont le taux s’élève à plus de 60 %, due à des pathologies, des erreurs d’élevage et une prédation importante.

Partenaires: 

La FWV-ULg et la FUSAGx se sont inscrites dans la qualité différenciée, un nouveau concept des productions animales. Il fait référence à des produits uniques caractérisés par une saveur et des propriétés organoleptiques particulières.

Dans ce cadre, elles ont participé à l’amélioration de la race Ardennaise. Sélection et croisement sont préconisés pour améliorer la croissance et réduire le temps pour atteindre 2 kilos.

Pages