Eco Congo

Construisons ensemble le Congo de demain

Vous êtes ici

L’exploitation industrielle de la forêt, des projets de fixation du carbone et autres processus de mise en concession et affectation des terres en RDCrisquent de se faire au détriment des populations.

Selon Marc Rodriguez, pour gérer les risques sociaux environnementaux liés à l’attribution des concessions, il faut créer une instance de proximité qui deviendrait l’interlocuteur de référence de toute procédure d’affectation massive de terre, un comité foncier local. Ce rôle est aujourd’hui assumé par les CARG, alternative à la mauvaise gouvernance. Fixer un standard foncier devient urgent, et il faut privilégier l’agriculture vivrière aux concessions.

Auteur(s): 
Date de publication: 
01/01/2011
Classification: 
Partenaires: 
Nombre de pages: 
4
Identification: 
F-PC-E1-1